Offres de Omra et de Hajj Sponsorisées

Trouvez une offre de Omra pas cher parmi toutes les agences de voyage

#Manassiq, également écrit Manasik (en arabe: مناسك), représente d’un point de vue étymologique, tous les rites et cérémonies qui doivent être accomplis par les pèlerins musulmans à La Mecque et aux alentours. Le Saint Coran distingue deux types de manasik: les mansak du Hajj, doit être fait pendant le mois Dhu al-Hijjah et les manasik de 3Omra (Omraa), qui peut être exécuté à tout moment de l’année.

Manassiq.com est votre comparateur d’offres Hajj et Omra.

L’équipe Manassiq.com et ses partenaires rassemblent toutes les options de voyage en un seul endroit. En tant que futur pèlerin, vous pourrez rechercher au même endroit, comparer les prix Omra et Hajj en quelques clics et consulter les avis des pèlerins. Manassiq.com vous accompagne en vous montrant les bons plans et les offres les moins chers.

Le nouveau visa pour l’Arabie Saoudite

Avec le E-visa ou le nouveau visa à l’arrivée, vous pouvez entrer en Arabie Saoudite quand vous voulez sauf pendant la période du Hajj.

FAQs

Comment faire une Omra à la Mecque ?
Parmi ses cinq piliers, l’Islam recommande le pèlerinage. Contrairement au Hajj qui est obligatoire pour tous les musulmans, la Omra est celui dit « petit pèlerinage » ou « autre pèlerinage » et qui peut être effectué à tout moment dans l’année en Terres saintes. La Omra se fait par obéissance et pour demander acceptation auprès de Dieu. Bien qu’aucune loi n’oblige le fidèle à le faire, effectuer la Omra pendant le mois sacré du Ramadan est conseillé pour augmenter les bienfaits de cette retraite spirituelle. Il s’agit, dans son sens littéral, de la visite de la maison du Tout-Puissant. Étant donné la solennité de ce rituel, il est important d’observer les deux étapes suivantes pour mener à bien votre voyage spirituel : la préparation au voyage et le pèlerinage en lui-même.
Comment faire une Omra sans agence ?
Il est possible d'effectuer un Omra sans agence, Manassiq vous accompagne dans cette démarche. Il est primordial de bien se préparer, c'est à dire d'apprendre et de comprendre tous les rituels de la Omra. Ensuite il faut effectuer les démarches pour l'obtention du visa. Naturellement il convient ensuite de réserver le billet d'avion et un hôtel ou plus pour la durée de votre séjour.
Où se trouve la Omra ?
La 'omra ou 'umra (arabe : ʿumra, عُمْرة, petit pèlerinage) est une forme de pèlerinage à la ville sainte de La Mecque (Arabie saoudite).
Comment on fait le Hajj ?
Le Hajj ou le « Grand pèlerinage » à La Mecque fait partie des cinq piliers de l’Islam que chaque musulman adulte, homme ou femme, se doit d’accomplir au moins une fois dans sa vie, s’il en a les moyens financiers et la capacité. Le Hajj a lieu tous les ans, au début du mois lunaire musulman. Pour faire court, tous les fidèles suivent un parcours en partant de l'esplanade de la Grande Mosquée aux sept minarets pour converger vers la Kaaba, construction cubique enveloppée d'une lourde étoffe de soie noire brodée au fil d'or de versets coraniques. C'est dans sa direction que les musulmans du monde entier se tournent pour prier et autour de laquelle les pèlerins effectuent les sept tours rituels. Ils se rendent ensuite à Mina, à l'est de La Mecque avant d'entamer l'ascension du mont Arafat. Lorsque vous partez faire le Hajj, vous êtes l’invité du Seigneur des Mondes, un rendez-vous d’une telle importance se prépare longtemps à l’avance afin qu’il s’organise au mieux, et qu’il se déroule de la meilleure des façons. Ainsi à travers cet article, nous allons vous apporter les réponses essentielles à la question comment faire le Hajj, ou plutôt comment réussir son Hajj !
Qui peut faire la Omra ?
Toutes les personnes qui sont en âge et en capacité peuvent effectuer la Omra. Cependant les femmes âgées de moins de 45 ans ne sont autorisées à effectuer la Omra qu'accompagnées d'un "Mahram" (mari, père, frère, oncle, ...).
Qui peut entrer dans la Kaaba ?
En principe, tout le monde peut entrer dans la Ka’ba. Par contre, vu le nombre grandissant des musulmans, l’entrée a été restreinte et réservée aux VIP. C’est à dire, les dirigeants saoudiens ainsi que les gardiens de la Kaaba et du Masjid Al Haram.
Comment aller à la Mecque sans agence ?
Il est possible d'effectuer un Omra sans agence, Manassiq vous accompagne dans cette démarche. Il est primordial de bien se préparer, c'est à dire d'apprendre et de comprendre tous les rituels de la Omra. Ensuite il faut effectuer les démarches pour l'obtention du visa. Naturellement il convient ensuite de réserver le billet d'avion et un hôtel ou plus pour la durée de votre séjour.
Comment faire pour avoir un visa Saoudien ?
Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est strictement encadré jusqu’à nouvel ordre. Il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs. Les autorités saoudiennes ont par ailleurs annoncé la mise en place, à compter du 3 février 2021 à 21h, de nouvelles mesures pour limiter la propagation de la COVID-19 en Arabie Saoudite. 1. Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de France, Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Brésil, Égypte, Émirats Arabes Unis, États-Unis, Inde, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Liban, Pakistan, Portugal, Royaume Uni, Suède, Suisse, Turquie : les voyageurs doivent passer un minimum de 14 jours en dehors des pays précités avant de pouvoir prétendre à l’entrée dans le royaume. Pour pouvoir être admis sur le territoire, ils doivent en outre présenter un test PCR négatif réalisé à l’issue de ces 14 jours. 2. Entrée en Arabie Saoudite, pour des motifs humanitaires ou d’urgence avérée, des ressortissants non-saoudiens en provenance de tout pays, identifié par le ministère saoudien de la Santé, dans lequel la 2ème souche du COVID s’est propagée : à l’arrivée dans le royaume, les voyageurs doivent respecter une période de confinement surveillée à domicile d’une durée de 14 jours, et effectuer deux tests PCR, l’un dans les 48 heures suivant leur entrée sur le territoire, l’autre le 13ème jour. 3. Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de pays dans lesquels des cas de la 2ème souche du COVID ont été enregistrés, dont la France : à l’arrivée dans le royaume, les voyageurs doivent respecter une période de confinement surveillée à domicile d’une durée de 7 jours, et effectuer un test PCR le 6ème jour suivant leur entrée sur le territoire. 4. Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de pays dans lesquels des cas de la 2ème souche du COVID n’ont pas été enregistrés : à l’arrivée dans le royaume, les voyageurs doivent respecter une période de confinement surveillée à domicile d’une durée de 3 jours s’ils effectuent un test PCR le 3ème jour suivant leur entrée sur le territoire, ou d’une durée de 7 jours s’ils ne souhaitent pas effectuer de nouveau test PCR. 5. Les titulaires d’un e-visa ne peuvent toujours pas, à ce stade, prétendre à l’entrée sur le territoire saoudien. Par ailleurs, et quel que soit le pays de provenance, les voyageurs âgés de 8 ans et plus doivent produire, lors de l’enregistrement auprès de la compagnie aérienne et à l’arrivée sur le territoire saoudien, le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant l’arrivée en Arabie Saoudite. Enfin, le respect des gestes barrières, dont la distanciation sociale et le port du masque, reste obligatoire dans les lieux publics.
Quelle est la différence entre la Omra et le Hajj ?
La Omra ou Umra est une forme de pèlerinage à la ville sainte de La Mecque (Arabie Saoudite). Contrairement au grand pèlerinage (Hajj) qui ne peut se faire que pendant le dernier mois de l'année musulmane, la Omra peut se faire tous les autres mois de l'année. Cependant le Hajj est obligatoire pour tout musulman ayant la capacité de l'effectuer et ayant les moyens. Le Hajj est un des cinq piliers de l'islam contrairement à la Omra. D'ailleurs le pèlerin accomplissant le Hajj peut par la même occasion effectuer la Omra durant le séjour à La Mecque (en dehors des jours dédiés à l'accomplissement des rites du Hajj). Par contre la Omra pendant le mois sacré de Ramadan ne remplace pas l'accomplissement du Hajj. Les bienfaits (Hassanates) de la Omra sont plus grand pendant ce mois que pendant le reste de l'année.
Pourquoi on fait le Hajj ?
Bien que ce soit à Yathrib (appelée aussi Médine, la "ville du prophète") que l'islam a réellement pris son essor, c'est à La Mecque que le pèlerinage s'effectue. Les musulmans y révèrent en effet la Kaaba (qui signifie "le cube"), lieu le plus saint de l'islam que la tradition musulmane rattache à l'origine à Ibrahim (Abraham), soit à la naissance du monothéisme. Selon les historiens et les archéologues, le lieu était, au moment où prophète Mohamed (SWS) fondait l'islam, un centre de culte polythéiste. La Kaaba abritait alors plusieurs dizaines d'idoles. Autant de statues que le prophète a détruit, lors de sa reconquête de La Mecque en 630, rapporte la tradition musulmane. La Kaaba, bloc fait en granit et haut de 13 mètres, est située au centre de la masjid al-Haram (mosquée sacrée). Chaque année, les photos de milliers de pèlerins affluant à cet édifice font le tour du monde. Faire sept fois le tour de la Kaaba (le "tawaf") fait partie des rites obligatoires du hajj, à faire lors des premier, troisième et dernier jours. Les musulmans vénèrent plus précisément dans la Kaaba la "pierre noire" qui selon leur tradition, aurait été donnée à Adam et Eve par l'ange Gabriel. Toujours selon l'islam, c'est le prophète Mohamed (SWS) qui l'aurait insérée dans la Kaaba. À chaque tour, les musulmans tentent d'approcher cette pierre et de l'embrasser afin de reproduire le baiser que lui aurait donné le prophète Mohamed (SWS) lors de la pose. L'autre temps fort du hajj est la marche jusqu'au mont Arafat où les pèlerins stationnent et invoquent dieu. Selon la tradition islamique, c'est ici que le prophète Mohamed (SWS) aurait prononcé son dernier sermon avant de retourner à Médine pour y mourir.
Pourquoi se raser la tête au Hajj ?
Le rasage de la tête est une expression de l'humilité, de la soumission et de l'adoration. c'est pourquoi il fait partie des rites du Hajj. Halq (arabe: الحلق) se réfère à l’acte de raser la tête entière et Taqsir (arabe: التقصير) consiste à couper les cheveux sur la tête d’au moins un pouce. L’exécution de Halq ou Taqsir est l’acte Wajib (obligatoire) qui doit être accompli pour quitter l’état d’Ihram.
Comment obtenir un visa pour la Mecque ?
Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est strictement encadré jusqu’à nouvel ordre. Il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs. Les autorités saoudiennes ont par ailleurs annoncé la mise en place, à compter du 3 février 2021 à 21h, de nouvelles mesures pour limiter la propagation de la COVID-19 en Arabie Saoudite. 1. Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de France, Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Brésil, Égypte, Émirats Arabes Unis, États-Unis, Inde, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Liban, Pakistan, Portugal, Royaume Uni, Suède, Suisse, Turquie : les voyageurs doivent passer un minimum de 14 jours en dehors des pays précités avant de pouvoir prétendre à l’entrée dans le royaume. Pour pouvoir être admis sur le territoire, ils doivent en outre présenter un test PCR négatif réalisé à l’issue de ces 14 jours. 2. Entrée en Arabie Saoudite, pour des motifs humanitaires ou d’urgence avérée, des ressortissants non-saoudiens en provenance de tout pays, identifié par le ministère saoudien de la Santé, dans lequel la 2ème souche du COVID s’est propagée : à l’arrivée dans le royaume, les voyageurs doivent respecter une période de confinement surveillée à domicile d’une durée de 14 jours, et effectuer deux tests PCR, l’un dans les 48 heures suivant leur entrée sur le territoire, l’autre le 13ème jour. 3. Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de pays dans lesquels des cas de la 2ème souche du COVID ont été enregistrés, dont la France : à l’arrivée dans le royaume, les voyageurs doivent respecter une période de confinement surveillée à domicile d’une durée de 7 jours, et effectuer un test PCR le 6ème jour suivant leur entrée sur le territoire. 4. Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de pays dans lesquels des cas de la 2ème souche du COVID n’ont pas été enregistrés : à l’arrivée dans le royaume, les voyageurs doivent respecter une période de confinement surveillée à domicile d’une durée de 3 jours s’ils effectuent un test PCR le 3ème jour suivant leur entrée sur le territoire, ou d’une durée de 7 jours s’ils ne souhaitent pas effectuer de nouveau test PCR. 5. Les titulaires d’un e-visa ne peuvent toujours pas, à ce stade, prétendre à l’entrée sur le territoire saoudien. Par ailleurs, et quel que soit le pays de provenance, les voyageurs âgés de 8 ans et plus doivent produire, lors de l’enregistrement auprès de la compagnie aérienne et à l’arrivée sur le territoire saoudien, le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant l’arrivée en Arabie Saoudite. Enfin, le respect des gestes barrières, dont la distanciation sociale et le port du masque, reste obligatoire dans les lieux publics.
Comment faire pour immigrer en Arabie Saoudite ?
Formalités d’entrée et de séjour Les visas de moins de 6 mois, dits ’’visas de visite’’ sont délivrés par les Ambassades saoudiennes à l’étranger sur instructions du Ministère des Affaires Etrangères saoudien à la suite d’une demande formulée par un employeur saoudien ou une société étrangère implantée dans le Royaume (visa de 1 à 6 mois) ou par un citoyen saoudien ou étranger sous certaines conditions (visa de 1 à 3 mois). Il n’existe pas de visa de tourisme pour se rendre en Arabie saoudite. Pour obtenir un visa d’entrée et de travail en Arabie saoudite, le candidat à l’expatriation doit détenir un contrat de travail. L’employeur (ou sponsor) effectue les démarches nécessaires sur place auprès des Ministères de l’Emploi et de l’Intérieur. Après avoir recueilli leurs accords, il dépose le dossier au Ministère saoudien des Affaires Etrangères qui lui attribue un numéro et donnent à l’Ambassade saoudienne concernée l’autorisation de délivrer un visa. Ce numéro de référence doit être communiqué au candidat pour faciliter ses démarches. Visa d’entrée pour le conjoint : tout salarié résidant en Arabie saoudite et possédant un diplôme délivré à l’issue de 2 années d’études après le baccalauréat peut obtenir l’autorisation de séjour pour son épouse et ses enfants mineurs. Le visa de l’épouse et des enfants ne peut être demandé qu’après l’établissement de l’iqama du chef de famille (demande de regroupement familial). : Enregistrement auprès des autorités locales Permis de séjour : l’iqama est un titre unique de séjour et de travail, sur lequel figurent les mentions d’état civil, de nationalité, de profession, de religion et surtout les nom et adresse du sponsor. Ce document est délivré par la Direction de l’Immigration et des passeports, au vu du passeport, d’une lettre du sponsor, de 4 photographies et après acquittement d’une taxe (timbres fiscaux). Il est normalement valable deux ans et s’obtient dans un délai d’un mois après dépôt de la demande. L’épouse et les enfants bénéficient d’iqamas individuelles et sont sous le sponsorship du père de famille Le port d’Iqama est obligatoire ; il est réclamé à tout contrôle de police et lors de l’accomplissement de toute formalité (y compris pour l’ouverture d’une ligne téléphonique mobile ou l’encaissement d’une somme ou d’un chèque). L’épouse pourra détenir une photocopie de l’Iqama de son conjoint. Cette formalité peut être menée par le demandeur lui-même (y consacrer deux matinées) ou par un démarcheur du sponsor (pratique courante en Arabie saoudite) ou à un intermédiaire que l’on rémunère. Il convient de rappeler qu’en Arabie le sponsor est en droit de conserver le passeport de son salarié étranger pendant toute la durée de son séjour dans le Royaume, et que celui-ci ne peut quitter le territoire et y revenir, sans avoir obtenu au préalable un visa de sortie et de retour (désigné sous le nom d’ "exit-reentry visa"), pour lequel l’intervention du sponsor est également requise (normalement pour chaque voyage).
Comment se rendre en Arabie Saoudite ?
Par avion principalement. SAUDIA, Air France, Turkish Airlines et Czech Airlines proposent le plus de vols depuis la France pour l'Arabie saoudite. Le pèlerin a le choix : soit prendre un vol à destination de l'aéroport de Jeddah (JED) le plus proche de La Mecque, soit prendre un vol pour Madinah (MED) situé à environ 500 km de La Mecque.

Suivez notre actualité

Informations, conseils, rappels et plus encore