MAKKAH – Le ministre adjoint de la Santé, le Dr Muhammad Al-Abdal Ali, a réaffirmé que l’Arabie saoudite accordait la priorité absolue à la sécurité humaine lors du pèlerinage annuel du Hajj.

«Le Royaume a fait de grands efforts pour fournir les meilleurs services de santé possibles et de la plus haute qualité, ainsi que le soutien des technologies de pointe pour les pèlerins. C’est avec la plus grande attention et le suivi étroit de la direction avisée », a-t-il déclaré, tout en s’adressant au grand symposium du Hajj sur le thème de la « sécurité humaine dans le Hajj ».

Le Dr Al-Abdal Ali a déclaré que plus de 25 000 membres du personnel médical ont été mobilisés pour servir les pèlerins du Hajj cette année. Au total, 23 hôpitaux et 147 centres de santé ont été préparés pour les pèlerins. Cela s’ajoute aux 16 centres d’urgence sur le pont Jamarat, en plus d’organiser des centres de surveillance et de contrôle.

Le symposium a été animé par Eng. Muhammad Ismail, PDG du programme pour servir les invités de Dieu. Dans son discours, Ismail a noté la disponibilité d’hôpitaux spécialisés et de centres médicaux pour offrir les meilleurs services médicaux aux pèlerins. Il a également souligné l’importance d’assurer la sécurité alimentaire et pharmaceutique des pèlerins.

S’adressant au symposium, le Dr Hisham Al-Jadhey, PDG de la Saudi Food and Drug Authority (SFDA), a attiré l’attention sur les efforts de l’autorité pour préserver la sécurité des aliments fournis aux pèlerins en élaborant des réglementations et en suivant sur le terrain la transport des denrées alimentaires jusqu’à ce qu’elles atteignent les lieux saints de manière appropriée.

Il a salué le lancement des guides de sensibilisation par le ministère du Hajj et de la Omra en plusieurs langues pour sensibiliser les pèlerins.

Dans son discours, le Dr Hanan Balkhy, directrice générale adjointe de la Division de la résistance aux antimicrobiens (RAM) de l’Organisation mondiale de la santé, a décrit l’Arabie saoudite comme un partenaire stratégique important pour l’OMS. Elle a salué les décisions audacieuses prises par le Royaume face à la pandémie de coronavirus pour protéger les pèlerins et préserver leur sécurité afin de limiter la propagation du coronavirus.

Les mesures de précaution et les protocoles préventifs du Royaume étaient meilleurs que ceux de tout autre pays, en raison de ses expériences cumulées en matière de gestion des foules grâce à l’opération annuelle du Hajj.

Il convient de noter que le grand symposium du Hajj est l’un des événements scientifiques les plus importants, organisé chaque année par le ministère du Hajj et de la Omra. Le symposium a été lancé en l’an 1390 AH correspondant à 1970, dans le but de souligner le rôle régional et international du Royaume en tant que phare religieux et culturel.

Ceci compte tenu de la position élevée du Royaume avec la présence des Deux Saintes Mosquées et du service du Hajj et de la Omra et des pèlerins, ainsi que de son rôle central dans la consolidation du dialogue interreligieux et de la fraternité entre diverses écoles de pensée sur des bases scientifiques solides.

Le ministre du Hajj et de la Omra, le Dr Tawfiq Al-Rabiah, a inauguré dimanche le grand symposium du Hajj de cette année intitulé “Le Hajj après la pandémie : le rituel et les soins”. Dans son discours, Al-Rabiah a déclaré que le pèlerinage annuel du Hajj diffuse un sublime message de paix, de sécurité et de tranquillité de La Mecque au monde entier.

Le ministre adjoint de la Santé, le Dr Muhammad Al-Abdal Ali, a réaffirmé que l’Arabie saoudite accordait la priorité absolue à la sécurité humaine lors du pèlerinage annuel du Hajj.

«Le Royaume a fait de grands efforts pour fournir les meilleurs services de santé possibles et de la plus haute qualité, ainsi que le soutien des technologies de pointe pour les pèlerins. C’est avec la plus grande attention et le suivi étroit de la direction avisée », a-t-il déclaré, tout en s’adressant au grand symposium du Hajj sur le thème de la « sécurité humaine dans le Hajj ».

Le Dr Al-Abdal Ali a déclaré que plus de 25 000 membres du personnel médical ont été mobilisés pour servir les pèlerins du Hajj cette année. Au total, 23 hôpitaux et 147 centres de santé ont été préparés pour les pèlerins. Cela s’ajoute aux 16 centres d’urgence sur le pont Jamarat, en plus d’organiser des centres de surveillance et de contrôle.

Le symposium a été animé par Eng. Muhammad Ismail, PDG du programme pour servir les invités de Dieu. Dans son discours, Ismail a noté la disponibilité d’hôpitaux spécialisés et de centres médicaux pour offrir les meilleurs services médicaux aux pèlerins. Il a également souligné l’importance d’assurer la sécurité alimentaire et pharmaceutique des pèlerins.

S’adressant au symposium, le Dr Hisham Al-Jadhey, PDG de la Saudi Food and Drug Authority (SFDA), a attiré l’attention sur les efforts de l’autorité pour préserver la sécurité des aliments fournis aux pèlerins en élaborant des réglementations et en suivant sur le terrain la transport des denrées alimentaires jusqu’à ce qu’elles atteignent les lieux saints de manière appropriée.

Il a salué le lancement des guides de sensibilisation par le ministère du Hajj et de la Omra en plusieurs langues pour sensibiliser les pèlerins.

Dans son discours, le Dr Hanan Balkhy, directrice générale adjointe de la Division de la résistance aux antimicrobiens (RAM) de l’Organisation mondiale de la santé, a décrit l’Arabie saoudite comme un partenaire stratégique important pour l’OMS. Elle a salué les décisions audacieuses prises par le Royaume face à la pandémie de coronavirus pour protéger les pèlerins et préserver leur sécurité afin de limiter la propagation du coronavirus.

Les mesures de précaution et les protocoles préventifs du Royaume étaient meilleurs que ceux de tout autre pays, en raison de ses expériences cumulées en matière de gestion des foules grâce à l’opération annuelle du Hajj.

Il convient de noter que le grand symposium du Hajj est l’un des événements scientifiques les plus importants, organisé chaque année par le ministère du Hajj et de la Omra. Le symposium a été lancé en l’an 1390 AH correspondant à 1970, dans le but de souligner le rôle régional et international du Royaume en tant que phare religieux et culturel.

Ceci compte tenu de la position élevée du Royaume avec la présence des Deux Saintes Mosquées et du service du Hajj et de la Omra et des pèlerins, ainsi que de son rôle central dans la consolidation du dialogue interreligieux et de la fraternité entre diverses écoles de pensée sur des bases scientifiques solides.

Le ministre du Hajj et de la Omra, le Dr Tawfiq Al-Rabiah, a inauguré dimanche le grand symposium du Hajj de cette année intitulé “Le Hajj après la pandémie : le rituel et les soins”. Dans son discours, Al-Rabiah a déclaré que le pèlerinage annuel du Hajj diffuse un sublime message de paix, de sécurité et de tranquillité de La Mecque au monde entier.

Source : https://saudigazette.com.sa/