RIYADH – Sur la base de leur statut religieux et culturel et de leurs dimensions urbaines et islamiques, les mosquées de la région de Médine ont retenu l’attention du projet Prince Mohammed Bin Salman pour le développement des mosquées historiques dans sa deuxième phase qui comprenait quatre mosquées dans la région.

Le projet est mis en œuvre dans le but de protéger les mosquées et de leur redonner la forme la plus proche de leur statut d’origine, en plus de maintenir leurs caractéristiques fonctionnelles et de restaurer leur beauté ancienne.

Les mosquées historiques de la région de Médine tirent leur importance de leur lien étroit avec Al-Sira Al-Nabawiyah (biographie prophétique) et de plusieurs sites liés à l’ère islamique, comme le gouvernorat d’AlUla qui abrite plusieurs sites archéologiques.

Parmi les mosquées de Médine les plus ciblées se trouvent les mosquées Bani Haram qui ne sont qu’à 1,68 kilomètre de la Sainte Mosquée du Prophète, et c’est une mosquée que le Prophète Muhammad, que la paix soit sur lui, a prié à son emplacement.

Le projet de développement vise à faire correspondre les changements de la mosquée entre l’ancienne et la nouvelle époque, où la zone de pré-rénovation de la mosquée s’élève à 266,42 mètres carrés, qui sera augmentée de 10 mètres carrés après la rénovation avec une capacité totale de 172 fidèles.

À côté du château historique de Mousa Bin Nusair entre AlUla et Hajrah, le projet comprend également la mosquée Al-Itham, qui remonte également à l’époque du prophète Mahomet, qui a identifié la direction d’Al-Qiblah avec des os alors qu’il se rendait à l’expédition de Tabuk dans la neuvième année Hijri.

La superficie de la mosquée s’élève à 773,34 mètres carrés et pouvait accueillir 580 fidèles après son abandon.

Au milieu de la ville de Kheif Al-Huzami à Wadi Al-Safra, affiliée au gouvernorat de Badr dans la région de Médine, la mosquée Kheif Al-Huzami, également connue sous le nom de mosquée du prince Radwan, fera également l’objet de développements.

La mosquée a été construite par le ministre égyptien du Hajj Radwan Al-Faqari au milieu du 11ème siècle Hijri, et sa superficie totale passera de 527,94 mètres carrés à 603,35 mètres carrés après rénovation et sa capacité passera de 150 à 180 fidèles.

Le projet se dirigera également sur 102 kilomètres vers les parties nord-est de Médine jusqu’à la mosquée historique du château, également connue sous le nom de mosquée Hamad Bin Samihah du nom du dirigeant de la ville. La mosquée remonte à plus de 100 ans et gagne son importance pour être située au centre du quartier historique du château de la ville d’Al-Hanakieh.

La zone de pré-rénovation de la mosquée s’élève à 181,75 mètres carrés qui sera portée à 263,55 mètres carrés avec une capacité de 171 fidèles après la rénovation de la mosquée.

Au total, 30 mosquées seront incluses dans la deuxième phase du projet Prince Mohammed Bin Salman pour le développement de mosquées historiques qui couvre toutes les régions du Royaume d’Arabie saoudite.

Ces mosquées seront développées selon un mécanisme moderne qui garantit la qualité des bonnes conceptions matérielles et architecturales après avoir procédé à une évaluation précise de l’histoire, des caractéristiques et des caractéristiques de chaque mosquée. — SPA

Source : https://saudigazette.com.sa/