Le Hajj 2022 débutera très bientôt et plus précisément à partir du mois de juillet. 

Même si les conditions du Hajj de cette année ont été allégées en termes des restrictions sanitaires liées à la pandémie de la Covid-19, il faut toutefois savoir que certains vaccins sont vivement recommandés pour se rendre en Arabie Saoudite. En effet, il est même obligatoire d’effectuer une série de vaccins afin de pouvoir réaliser le Hajj sur les lieux sacrés de La Mecque et de Médine.

Le Hajj qui représente un rassemblement conséquent, avait connu une baisse, en termes du nombre de pèlerins qui avaient pu y participer au courant de l’année 2020 et 2021. Néanmoins, avec la nouvelle annonce des autorités saoudiennes concernant l’édition 2022, indiquant sans l’ombre d’un doute un nombre plus important de personnes pour le pèlerinage, il est nécessaire de mettre à jour votre carnet de vaccination. 

De plus, malgré les bouleversements causés par la Covid-19, les règles n’ont pas changé en matière de vaccination pour se rendre dans le royaume saoudien. 

Voyons tout cela ensemble afin d’être parfaitement à jour au moment d’effectuer ce séjour sacré. 

Hajj 2022 : Quelques recommandations 

hajj-2022-conditions-hajj-vaccin

Hormis les vaccins obligatoires à faire dans le but de pouvoir se rendre au Hajj en Arabie Saoudite, il y a quelques petites mesures à mettre en place, les six premières semaines qui précéderont votre voyage. 

Dans un premier temps, il est fortement conseillé de se faire consulter par un professionnel de la santé, qui peut être votre médecin généraliste. Celui-ci pourra vous examiner et vous faire un bilan complet (si cela est nécessaire) afin d’être certain que tout va bien au niveau de votre santé. Le Hajj est un moment unique dans la vie d’un musulman et ce voyage peut être intense. C’est donc pour cela, qu’il est essentiel de se préparer au mieux à l’avance pour être en pleine forme pour accomplir les rites. 

En outre, cette consultation vous permettra de faire les vaccins nécessaires pour obtenir votre visa et aller en Arabie Saoudite. 

En effet, les autorités saoudiennes demandent généralement de se faire vacciner pour se rendre au pèlerinage. Il s’agit en quelque sorte d’une assurance pour protéger les participants contre des maladies dangereuses comme la méningite, la poliomyélite ou encore la fièvre jaune. 

L’objectif derrière cela, est de bien évidemment s’assurer que les voyageurs soient en bonne santé. 

Par ailleurs, même si de nombreuses réglementations sanitaires ont été enlevées et que les pèlerins se font vacciner, il y a tout de même quelques règles de base qui doivent être appliqué comme notamment : 

  • Se laver les mains « régulièrement » et se désinfecter les mains avec un produit spécial ; 
  • Ne pas se toucher les yeux, le nez et la bouche avec les mains pour se protéger de toute sorte de maladies ;
  • Faire attention à la nourriture et aux boissons ingérées. Lorsque vous prenez une formule avec une agence de voyage agréée, les repas sont habituellement offerts dans les hôtels et sont fraîchement préparés ; 
  • Une petite trousse de produits de santé pourra vous être très utile ;
  • Une assurance-maladie est indispensable ; 
  • Le fait d’avoir une bonne hydratation et de bien se protéger du soleil (surtout à cette période de l’année) n’est pas à négliger. 

Hajj 2022 : La vaccination 

Tous les pèlerins du Hajj devront sans aucune exception effectuer une série de vaccins avant de se rendre en Arabie Saoudite.  

Le ministère de la Santé saoudienne a établi une liste bien précise et elle inclut : 

  • Le vaccin de la fièvre jaune : Tous les voyageurs qui proviennent des pays ou des zones à risque de la fièvre jaune devront faire leur vaccin au moins 10 jours avant leur départ pour l’Arabie saoudite et présenter leur certificat à leur arrivée. Si le certificat n’est pas présenté, les pèlerins seront mis sous surveillance pendant 6 jours. 
  • Le vaccin de la méningite A, C, Y et W135 : Pour ce vaccin, il conviendra de présenter un certificat et celui-ci ne devra pas dépasser un délai de validité de 3 ans. Les adultes et les enfants devront recevoir une dose du vaccin polyosidique. 
  • Quant aux visiteurs qui proviennent des pays africains comme le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, la Côte d’Ivoire, l’Érythrée, l’Éthiopie, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Guinée-Bissau, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Soudan, il leur faudra également prendre du chimioprophylaxie en comprimés à leur arrivée. Les vaccins ci-dessus devront aussi être faits. 
  • Le vaccin de la Poliomyélite : Ce vaccin est impératif pour tous les pèlerins qui proviennent des pays à risque comme l’Afghanistan, le Tchad, le Nigeria et le Pakistan. 
  • Le vaccin de la grippe saisonnière : Tous les pèlerins internationaux doivent être vaccinés contre la grippe saisonnière afin de se rendre en Arabie Saoudite. C’est particulièrement recommandé pour les personnes présentant un grand risque de contracter ce type de maladie comme les personnes âgées de 65 ans et les personnes ayant déjà une pathologie. 
  • D’autres vaccins généralement recommandés pour la France comme la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la rougeole et l’hépatite B devront être faits. 
  • Le vaccin contre l’hépatite A : Ce vaccin est nécessaire parce que cette maladie s’attrape lorsque des boissons ou des aliments souillés sont ingérés. En plus de cela, il est conseillé de privilégier la nourriture cuite afin d’éviter d’attraper cette maladie.
  • Le vaccin de la Pneumo 23 : Il s’agit d’un vaccin qui est indiqué aux personnes atteintes d’une maladie chronique. 

Quant à la vaccination concernant la Covid-19, elle est jusqu’à présent encore requise pour pouvoir se rendre en Arabie Saoudite et réaliser le Hajj. 

En effet, même si beaucoup de restrictions liées à cette pandémie ont été supprimées, rien n’a été officiellement mentionné jusqu’ici par rapport aux vaccins recommandés contre la Covid. Par conséquent, il est donc conseillé de se tenir aux différentes réglementations mises en place depuis l’ouverture des frontières, en tout jusqu’à nouvel ordre.  

À noter qu’en consultant votre médecin, vous aurez plus de détails concernant les vaccins à réaliser. Comme vous l’aurez vu, certains vaccins indiqués sont plus recommandés pour des pays spécifiques et ne mentionnent pas particulièrement la France.