“Le Hajj est un pèlerinage d’une importance capitale pour les fidèles musulmans parce qu’il s’agit de l’un des cinq piliers de l’islam, mais aussi pour plusieurs autres raisons, dont le fait que cela soit un acte très recommandé à celles et ceux qui sont capables de le faire.”

Nous ne pouvons pas mieux dire puisque chaque année, l’Arabie Saoudite accueille plus de deux millions de pèlerins du monde entier. Néanmoins, comme vous le savez sans doute, 2020 et 2021 ont été les deux années où le royaume saoudien a réceptionné le moins de demandes pour les rites du Hajj. En effet, les frontières du pays étaient tout simplement fermées aux pèlerins étrangers en raison de la Covid-19. 

Des mesures particulières avaient été mises en place pour éviter que la pandémie ne se propage encore plus au sein de la population saoudienne. 

En outre, toutes ces précautions avaient été instaurées pour prévenir d’autres risques de contamination à la Covid-19, sachant que c’est l’un des plus grands rassemblements religieux au monde. Un coup dur pour le pays d’un point de vue purement économique, mais aussi pour les pèlerins étrangers, qui pendant deux années consécutives ont dû mettre de côté leur projet de Hajj. 

Heureusement, l’année 2022 vient adoucir un peu les mœurs avec la réouverture des frontières aux ressortissants étrangers et l’une des questions qui nous vient tout de suite à l’esprit, concerne le quota autorisé pour la France. Faisons immédiatement le point sur le sujet. 

Quota Hajj des années précédentes

Hajj-quota-France-visa

“2.5 millions… C’est le nombre de pèlerins du Hajj que l’Arabie Saoudite a recensé au cours de l’année 2019.” 

En effet, avant tous les bouleversements causés par la Covid-19, tous les ans, le pays ouvrait ses portes à plus de deux millions de musulmans qui venaient réaliser les rites du Hajj sur les terres sacrées de La Mecque et de Médine. Mais, avec l’apparition des nombreux cas de contaminations au virus dans le royaume saoudien et à travers le monde entier, les autorités saoudiennes, en charge de l’organisation du Hajj, s’étaient vu contraintes de revoir cet événement de A à Z. 

Ainsi, l’une des premières choses évidentes qui avait été faite, c’était de réduire radicalement le nombre de pèlerins qui allaient accomplir le Hajj. Pour cela, l’Arabie Saoudite avait fermé ses frontières aux étrangers comme à peu près toutes les autres nations du monde. Ce qui signifie donc qu’en 2020 et 2021, La Mecque et Médine n’étaient ouvertes qu’aux pèlerins résidant au sein du royaume saoudien. 

À titre indicatif, en 2021, il n’y avait que 60 000 pèlerins qui ont eu la chance d’effectuer les rites du Hajj à La Mecque. 

De manière évidente, il n’y avait aucun étranger d’autres pays et encore moins des Français ! Cela dit, le Hajj 2022 France arrive à point nommé pour celles et ceux qui comptaient sur cette année pour enfin faire les rites. 

Quota Hajj par pays en moyenne

Il faut savoir qu’avant la Covid-19 et la levée des restrictions sanitaires qui l’accompagnaient, le quota de chaque année par pays ne cessait d’augmenter.  

En effet, tous les ans, le quota de visa distribué par l’Arabie Saoudite à chaque pays qui participait au Hajj allait de plus en plus vers une hausse considérable. Les chiffres sont indiscutables. En faisant un petit retour en arrière, nous constatons qu’en 2016, La Mecque avait accueilli environ 1.8 million de fidèles pour le grand pèlerinage. Ce chiffre a continué d’accroître après cela pour arriver à son plus haut point en 2019 avec 2.9 millions de pèlerins. 

Par ailleurs, le gouvernement de l’Arabie Saoudite avait même prévu de faire grimper la quantité de quotas fournis pour les années suivantes. 

Bien entendu, tous les dispositifs requis avaient déjà été pensés pour être sûr que le Hajj se passe dans de bonnes conditions pour toutes les personnes qui y participaient, mais également pour tous les acteurs de cette organisation titanesque. Malheureusement, les choses ont pris une tournure différente pour les raisons que nous connaissons déjà. 

Néanmoins, pour vous donner une vision plus précise du quota de visa attribué par pays, il faut compter entre 1000 et un peu plus de 200 000.

C’est effectivement conséquent comme chiffre, mais pour plus de précision, nous vous invitons à vous référer aux chiffres suivants : 

  • France 22 000  
  • Allemagne 8 000
  • Turquie 80 000
  • Inde 170 000
  • Pakistan 179 000
  • Nigeria 95 000 
  • Indonésie 221 000
  • Australie 4 000
  • États-Unis 14 000 

Il s’agit bien évidemment d’une liste non-exhaustive des pays à avoir participé au Hajj.  

Qu’en est-il du Quota pour le Hajj en France ? 

Hajj-quota-France-La-Mecque

Maintenant, que nous avons fait le point sur le quota par pays au Hajj pour les années précédentes, il nous reste un sujet à étudier et cela concerne le nombre de pèlerins qui participeront au Hajj en 2022.

Alors que les dates du Hajj 2022 approchent à grands pas, les autorités saoudiennes étaient restées assez floues concernant la question jusqu’ici, et ce n’est que très récemment qu’elles ont officiellement annoncé lors d’un communiqué qu’il y aurait un million de pèlerins, qui seraient autorisés à aller à La Mecque. Ce chiffre est plus important comparé à 2020 et à 2021. D’autant plus que cette fois-ci, les étrangers seront de la partie. 

Ce quota représente le nombre de pèlerins nationaux et étrangers qui auront la possibilité de réaliser le Hajj. 

Toutefois, comme vous pouvez vous en douter, il y aura certaines conditions à respecter pour pouvoir s’y rendre. Ceci est fait afin d’assurer une bonne sécurité sanitaire et pour permettre à un maximum de fidèles musulmans dans le monde entier de réaliser le Hajj. Selon les autorités saoudiennes, il faudra obligatoirement que tous les participants soient âgés de moins de 65 ans. 

Après, en termes du quota de visas qui sera attribué à la France, ce chiffre a été communiqué. Même si les inscriptions ont déjà été faites, l’Arabie Saoudite a enfin indiqué aux différents pays le nombre de visas qu’ils obtiendraient. La France avait pour habitude de recevoir environ 22 000 visas pour permettre aux musulmans qui souhaitent y aller de s’y rendre. Mais avec les nouvelles mesures mises en place et en prenant en considération que d’autres pays devront y participer, la France se verra attribuer une capacité de 9268 pèlerins pour l’année 2022